FUSION BP2S-BNP PARIBAS SA PLAN DE DÉPARTS VOLONTAIRES OU PLAN DE DÉPARTS FORCÉS (PDV OU PDF) ?

C’est la question que se pose la CFTC après la ratification de cet accord il y a quelques semaines.
Rappelez-vous, nous avions pesé de tout notre poids, négocié au-delà des délais fixés par les Directions de BP2S et du Groupe BNP PARIBAS pour garantir à chaque salarié de BP2S, l’équité, la bienveillance, la
loyauté que vous attendez toutes et tous de votre employeur. OUI ! Mais…

Il était une fois Madame X, salariée de BP2S qui, il y a quelques mois, intègre un poste à très haute responsabilité. Elle découvre rapidement, à sa grande surprise, que sa nouvelle activité couvre également
un important volet RH que l’on avait omis de lui présenter lors des entretiens. Consciente de sa responsabilité, elle prend cependant toutes les dispositions pour satisfaire aux mieux les attentes placées
en elle. Hélas, après quelques jours, elle découvre incidemment que son ancien et son nouveau poste font partie des postes supprimés. Surprise également de voir en plus des intitulés (jusque-là rien d’anormal)
apparaître son nom sur le listing ainsi qu’une petite annotation supplémentaire : out ! En français « out » signifie dehors.

La salariée est abasourdie, choquée, groggy, comme pourrait l’être un boxeur après un uppercut mais… le gong retentit : le temps des vacances estivales est arrivé et Madame X part se reposer avec les
siens pendant quelques semaines.
Lundi 31 août Madame X est de retour au bureau et gère en début d’après-midi une conférence téléphonique regroupant des cadres dirigeants. Par la bouche de l’un d’eux, son responsable Monsieur Y, elle apprend qu’elle est tout simplement virée de l’équipe et déjà remplacée. N’ayant vraiment peur de rien, Monsieur Y se permet
même d’évoquer la vie privée de la salariée !!!

Madame X ne comprend pas ce qui lui arrive et, pour se rassurer, relit un mail reçu quelques jours auparavant dont voici un extrait :
« Ses managers sont très satisfaits de la façon dont elle ( Madame X)
a repris le poste et les initiatives qu’elle a même proposé de mettre
en œuvre ».
Par la suite, Madame X mettra quasiment une semaine pour récupérer ses accès informatiques. En effet, en plus d’être virée à son retour de vacances, ses habilitations avaient été supprimées. On pense vraiment à tout chez BP2S !
Depuis, la CFTC soutient cette salariée. Nous avons pu échanger avec la Direction de BP2S qui reconnait le caractère inadmissible des propos et du comportement de Monsieur Y. Et Madame X ??? La solution est
toute simple pour sa Direction: Madame X n’a qu’à se prévaloir de la suppression de son poste et quitter l’entreprise par le biais du PDV.
Alors selon vous PDV ou PDF ??
Depuis la semaine dernière le dossier de Madame X est entre les mains des Dirigeants du Groupe, rue d’Antin. Hélas, pour le moment, silence total !
Qui ne dit mot consent ?? Sincèrement, la CFTC espère que le cas de Madame X est et restera « un cas isolé » et qu’une solution sera trouvée rapidement.
Nous tenions à remercier la cellule psychologique CARE SERVICES, pour l’aide précieuse qu’elle apporte aux salariés de BP2S. Pour la CFTC, syndicat progressiste, il est tout aussi important de mettre en valeur les points positifs.
Je reste à votre disposition.

Frédéric HARTARD
Secrétaire adjoint du Comité Groupe BNPPARIBAS
frederic.f.hartard@bnpparibas.com

FUSION BP2S-BNP PARIBAS SA PLAN DE DÉPARTS VOLONTAIRES OU PLAN DE DÉPARTS FORCÉS (PDV OU PDF) ?
Retour en haut