L’interview Carole Boutron Déléguée Syndicale Nationale Cftc à Société Générale. Une femme engagée et lucide.

Propos recueillis par Arthur Rambelle

Votre arrivée au sein d’un syndicat représentatif des salariés Société Générale est-elle récente ?
Pas vraiment, en 20 ans mon engagement syndical s’est traduit par différentes phases plus ou moins actives en fonction de mon engagement, professionnel au sein de l’entreprise, et personnel avec 3 maternités.

Quel poste occupiez-vous ?

J’ai eu différents postes au sein du réseau puis des centraux. Ma formation initiale était une licence sciences économiques et sociales. J’ai ensuite passé les diplômes internes jusqu’au Cursus Cadre. Mon dernier poste était Manager des animateurs-formateurs au sein Du service formation de la SG.

Pourquoi la CFTC-SG ?

Pour ses valeurs dans lesquelles je me retrouve :la famille, le partage, l’entraide, une forte prégnance de justice sociale.

Un peu comme les autres syndicats, non ?

Pas vraiment, la Cftc était la première organisation nationale à proposer une autre voie syndicale que celles fondées sur des analyses marxistes, anarcho-syndicalistes. C’est une nouvelle vision du syndicat par ses actions constructives.

Et le dernier c de Cftc, c’est chrétien je crois ?

Oui, c’est juste, mais par un fort attachement à la doctrine sociale Chrétienne comme la solidarité, la fraternité, la justice sociale ; un vrai partenaire social, mais absolument pas comme une identité confessionnelle insiste Carole Boutron.

Revenons à vous, et à votre accession au poste de déléguée syndicale nationale.

Je considère aujourd’hui ce poste, que la Fédération m’a confié, comme un «intérim», un temps donné pour initier un renouveau, dans l’attente de notre prochaine assemblée générale élective.

Quand se déroulera-t-elle ?

D’ici septembre 21, mais la date exacte n’est pas définitivement arrêtée.

En attendant cette assemblée, vous allez vous « battre » sur quels chantiers ?

Ils sont multiples, mais sans jamais perdre de vue que notre mission première est l’accompagnement, la défense de nos collègues Société Générale. Les difficultés qui nous attendent sont énormes. La pandémie est toujours là… Mais les dégâts économiques sont et seront aussi considérables et la SG n’en est pas exemptée….
Le Groupe SG a lancé de grandes transformations en vue notamment de réaliser des centaines de millions d’euros d’économie ; à l’horizon 2025.
La banque fusionne, ses réseaux de banque de détail Crédit du Nord et Société Générale. Nous participons aux négociations avec la Direction SG, aux groupes de travail mis en place et nous sommes « vent debout », contre la casse sociale qui pourrait, je devrais plutôt dire qui va en découler. Ces chantiers n’excluent pas les autres comme le télétravail, la retraite ou la formation, par exemple. Et je n’oublie pas les démarches au plus proche des salariés, à mes yeux: l’accompagnement individuel des salariés victimes (comportements inappropriés, licenciements, mobilité contrainte, etc.).

Comment pourrez-vous être sur tous les fronts en même temps ?

En restructurant la Cftc SG en interne, en remobilisant notre collectif. La Cftc Société Générale et ses filiales n’a pas d’autre alternative pour rester représentative.
Plus que jamais « mettre l’Humain et ses valeurs au centre de notre entreprise » est devenu crucial.

Merci Carole Boutron
pour cet entretien.
CFTCSG

accueil@cftcsg.fr

L’interview Carole Boutron Déléguée Syndicale Nationale Cftc à Société Générale. Une femme engagée et lucide.
Retour en haut