Société Générale Restructuration,   Avis de mauvais temps.   (entretien du 6 novembre avec la Direction)

 

À l’instar des prévisions météorologiques, les annonces de la Direction quant à la retructuration, ne sont pas très bonnes. Dans le contexte économique auquel la SG est confrontée, il faut faire des économies. Mais derrière celles-ci se cachent toujours des salariés, et ce sont eux qui sont au cœur de nos préoccupations. 

Le sursaut du troisième trimestre ne suffira pas, la SG doit se restructurer en profondeur et la Direction indique devoir réduire ses  coûts de 450 millions d’euros. Pour contribuer à cette baisse, il en découle des suppressions de postes : 650 en France, sur 7 BU/SU.

La répartition est annoncée comme suit : 80 MARK ; 180 GBSU ; directions centrales 100 CPLE, 60 RISQ, 50 RH, COM -de 20 ; SGSS Paris 100 et NANTES 60.

La Direction nous affirme que “ces postes seront supprimés par  des départs volontaires et des mobilités internes”.
Et donc, en aucune façon par des départs contraints.

CFTCSG reste mobilisée et sera extrêmement vigilante quant à ces affirmations. Elle sera toujours à vos côtés face à ces perturbations.

Souhaitons simplement qu’il ne s’agisse pas d’un ouragan.

L’équipe CFTCSG. 

Société Générale Restructuration,   Avis de mauvais temps.   (entretien du 6 novembre avec la Direction)
Retour en haut